Rocket Lab - 19ème mission pour la fusée Electron
New Space Rocket Lab

Rocket Lab - 19ème mission pour la fusée Electron

Damien "Von"
Damien "Von"

Pour ceux qui ne connaissent pas Rocket Lab, il s’agit d’une société américaine du "New Space" basée en Nouvelle-Zélande. À la différence d’autres sociétés du domaine, elle propose des mises en orbite de nanosatellites plus rapide (offre des possibilités de lancement dans l’année), mais pas moins chère que d’autres concurrents comme SpaceX. Avec 18 lancements depuis mai 2017, elle mise aussi sur la fiabilité de son seul lanceur à ce jour, avec seulement deux échecs.

Le microlanceur Electron

À ce jour, Rock Lab a deux produits à son catalogue : le premier est le lanceur Electron, et le deuxième, le lanceur Neutron en cours de développement.

Le lanceur Neutron peut mettre en orbite une charge de plus de 150 kilogrammes sur une orbite héliosynchrone (environ 500 km), le tout pour 5 millions de dollars.

La mission 19 du 22/23 mars 2021

Cette nouvelle mission de lancement, sobrement intitulée "They go up so fast" (en français "Ils montent si vite") aura pour objectif de mettre en orbite les sept satellites suivants, figurant officiellement sur la feuille de lancement :

  • Un satellite d’observation de la Terre pour BlackSky via le fournisseur de services de lancement Spaceflight Inc. ;
  • Deux nanosatellites Internet des objets (IoT) pour les sociétés Fleet Space et Myriota, achetés par Tyvak ;
  • Un satellite de démonstration technologique pour l’Université de la Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) Canberra Space ;
  • Une démonstration de la technologie des satellites météorologiques à partir des technologies Care Weather ;
  • Un démonstrateur de technologie pour le Space and Missile Defense Command (SMDC) de l’armée américaine par l’intermédiaire du fournisseur de services d’intégration de lancement et de gestion de programme : TriSept.

La plus grosse charge utile de cette mission est le Photon Pathstone, il s’agit d’un satellite de démonstration et de test pour des sous-systèmes ayant pour objectif de démontrer leurs capacités pour de futures missions vers Vénus et la Lune.

Le Photon Pathstone aurait également pour objectif de tester :

  • Un système de gestion d’énergie, de contrôle thermique et de contrôle d’altitude ;
  • De nouvelles technologies de transmission radio dans l’espace lointain ;
  • Un système RCS (système de contrôle de réaction) amélioré pour des déplacements plus précis en zéro gravité ;
  • Des capteurs solaires et des traqueurs d’étoiles.
Le lanceur Electron 15 minutes avant le décollage.

Relu et corrigé par : Optimus13



Join the conversation.