NASA - SpaceX - Ce qu'il faut retenir de la conférence après le lancement de la mission Crew 2 - Alpha
NASA SpaceX

NASA - SpaceX - Ce qu'il faut retenir de la conférence après le lancement de la mission Crew 2 - Alpha

Damien "Von"
Damien "Von"

Suite au lancement de la Falcon 9 qui a amené l'équipage Crew 2 vers la station spatiale internationale, la NASA a tenu une conférence de presse en présence d'Elon Musk qui a répondu à plusieurs questions. Comme à son habitude, le premier ingénieur de SpaceX a su créer le buzz sur les réseaux sociaux en s'affichant avec un bandana façon West Coast, en guise de masque FFP2.

NDLR : Les questions et les réponses ont été retranscrites et reformulées afin de les rendre plus compréhensibles.

La première question concerne son ressenti sur le lancement, et on le sent assez fatigué, il s'en justifie d'ailleurs de la manière suivante :

Elon Musk
Oui c'est très très intense, je suppose que ça devient un peu plus facile, mais c'est toujours extrêmement intense et habituellement je ne peux pas dormir la nuit avant le lancement; et ce fut le cas pour celui-ci, donc je n'ai pas beaucoup dormi malheureusement.
Nous avons une équipe formidable qui est vraiment très fière du travail incroyable qu'elle a fait et du partenariat avec la NASA. Je suppose que ça devient un peu plus facile, mais c'est toujours aussi intense, je dois le dire.

Image officielle de SpaceX - Flickr

La deuxième question est posée par Bill Harwood, de la chaîne CBS :
Merci, et encore une fois, félicitations à vous tous pour ce lancement. Trois vols de Crew Dragon en moins d'un an, c'est un record !
Pouvez-vous nous dire quelque chose sur le calendrier des prochains vols ?
Notamment sur le calendrier du lancement de la mission Inspiration 4. Une autre question, que je pense que beaucoup d'entre nous se posent, c'est comment réaliser ce vol sans travailler avec la NASA, je veux dire en termes de quartiers d'équipage, de combinaison et d'installations en général ?

Réponse Elon Musk
Et bien je pense que nous serons toujours en coordination avec la NASA.
Ce sera une mission de vol libre avec une sorte de grand dôme en verre à l'avant au lieu d'un adaptateur d'amarrage, ce qui devrait donner une sensation assez différente pour avoir vraiment l'impression d'être dans l'espace, parce qu'ils seront juste entourés d'un dôme en verre ou en acrylique. Mais oui, nous attendons cette mission avec impatience.

Mais je continuerai évidemment à travailler en coordination avec la NASA pour cette mission, ce qui devrait être, comme son nom l'indique, une source d'inspiration, et en fait, je pense que c'est ce qu'il y a de mieux avec les vols spatiaux habités.

Les gens sont excités par le futur, ils ont hâte de se réveiller le matin et de se dire : "Qu'est-ce qui va être génial dans le futur ?" Ils se disent : "Nous sommes ici, et nous sommes une civilisation spatiale qui visitons d'autres planètes, je pense que c'est ce qui rend les gens excités".

Equipage de Inspiration 4 - Blog de la mission

Question suivante de Éric Berger pour Ars Technica
Bonjour et félicitations à tout le monde pour cet événement.
Quelques questions tout d'abord, peut-être pour Steve Stitch.
Pouvez-vous commenter le fait qu'en moins de quatre ans (depuis la première mission commerciale Ses-10), la Falcon 9 avec équipage ait été certifiée. Et est-ce que cela a été un processus rapide pour essayer d'arriver à la certification de la Falcon 9 avec équipage ?
Elon, pouvez-vous commenter l'obtention du contrat pour le Human Landing système (système d'atterrissage humain) vendredi dernier. En effet, il est très important pour SpaceX que la NASA ait montré cette confiance dans le programme Starship, et parle maintenant d'utiliser le véhicule pour la Lune et potentiellement pour Mars.

Steve Stitch (Responsable des vols commerciaux de la NASA)
Je vais prendre la première question concernant la certification de la Falcon 9 : pour le premier vol de la Demo-2 pour Bob et Doug, nous avons réalisé une certification de la fusée pour cet unique vol. Nous avions commencé à comprendre les systèmes depuis plusieurs lancements et nous suivions les données de tous les vols de SpaceX.

SpaceX a été un excellent partenaire dans le partage des données de chaque vol et nous avons été en mesure d'examiner les performances. Avec le temps, nous avons commencé à comprendre comment les moteurs fonctionnent, comment la fusée elle-même fonctionne et ensuite, en partenariat avec SpaceX, nous avons examiné chaque pièce du véhicule de lancement, les moteurs, les structures, tout ce qui concerne la réentrée du booster et la thermique, et nous avons été en mesure d'examiner tous les sous-systèmes.

Photos de tests des moteurs Draco qui équipent la Dragon Crew - Flickr

Pour la réentrée et la thermique (de la capsule) nous avons été en mesure de passer en revue, en 10 mois, 400 éléments pour la certification en plus des éléments qui ont été délivrés par SpaceX.
Nous avons également fait notre analyse indépendante de certains composants clés d'un point de vue structurel, pour nous assurer que nous sommes en mesure d'atteindre nos objectifs.
C'était donc un effort assez important en 10 mois de la part de notre équipe, mais aussi un partenariat incroyable entre la NASA et SpaceX.

Réponse d'Elon Musk
C'est un grand honneur d'avoir été choisi par la NASA pour ramener des gens sur la lune.
Cela fait maintenant presque un demi-siècle que les humains ne sont plus sur la Lune, c'est trop long ! Nous devons y retourner et avoir une grande base permanente sur la Lune, puis construire une ville sur Mars. Pour devenir une civilisation de l'espace, une espèce multiplanétaire, nous ne voulons pas être une de ces espèces à planète unique, nous voulons être une espèce multiplanétaire.


La parole passe à Irène Klotz de Aviation Week Network qui pose une question sur le HLS.

Félicitations, c'était un lancement vraiment incroyable ce matin.
Question pour Elon :
Comment le financement du HLS va-t-il influencer votre conception, le développement et le calendrier du StarShip ?  
Quels ont été les défis technologiques du projet jusqu'à présent ?

Réponse de Elon Musk
Le financement est vraiment très utile, le programme Starship a été principalement financé en interne jusqu'à présent, et il est assez cher. Comme vous pouvez le voir si vous suivez nos vidéos, on en a fait exploser quelques-uns : divertissement garanti d'une manière ou d'une autre.
C'est un véhicule difficile à concevoir, car nous essayons de relever le défi de créer rapidement une fusée entièrement réutilisable.
Je m'excuse d'être un peu lent je n'ai pas beaucoup dormi. (NDLR : ça lui a pris plusieurs secondes pour sortir cette phrase?)
Le point vraiment essentiel pour révolutionner l'espace est une fusée réutilisable et fiable, c'est ce qui doit arriver. Alors le coût d'accès à l'orbite et au-delà sera réduit d'un facteur de 100 ou plus, c'est ce qui est le plus important.
Il faut que quelqu'un le fasse et si c'est le cas, cela ouvre la voie qui mène aux étoiles, et c'est ce que nous essayons de faire, le soutien de la NASA fait une énorme différence.

Pourquoi SpaceX a-t-il été choisi par la NASA pour le HLS ?
Nasa a détaillé les raisons du choix de SpaceX pour le programme Artemis et la construction de l’atterrisseur lunaire
Image officielle de SpaceX - Flickr

Jackie, qui anime cette conférence, demande au média de se concentrer sur le lancement de la Mission Crew-2 et passe la parole à Joey Roulette de The Verge.

Merci Jackie et félicitations à tous pour ce lancement.
Cette question s'adresse à Elon Musk. De votre point de vue, êtes-vous au courant, ou avez-vous une idée, de ce qu'il faut faire pour obtenir un accord avec les Russes et faire voler des cosmonautes à bord de Crew Dragon, et aimeriez-vous voir des cosmonautes voler à bord ?
Et puisque le HLS a été mentionné plus tôt, je me demandais dans combien de temps le Starship serait en mesure d'envoyer des humains sur la Lune ?

Réponse d'Elon Musk
Je n'ai pas d'idée sur ce sujet avec Rocosmos, mais bien sûr nous serions honorés de faire voler des cosmonautes sur Crew Dragon.
Je n'ai aucune idée des objections potentielles, sûrement par un simple manque de communication, je ne sais pas, mais je n'ai aucune idée de ce qui se passe.

Kathy Lueders prend la parole (responsable des missions habitées à la NASA et directrice de Mission)
Nous sommes en train de travailler sur des accords en ce moment et je pense que les gens comprennent, nous en avons parlé lors de conférences de presse précédentes. Il faut que les gens comprennent l'importance des échanges d'équipages pour maintenir l'ISS dans la durée, et nous travaillons pour obtenir cet accord, mais ça prend du temps.
J'ai découvert qu'il y a beaucoup de gens avec qui se coordonner, cela ne se passe pas aussi vite que je le voudrais, mais nous y travaillons.

Image officielle de SpaceX - Flickr

Stephen Clark prend la parole pour Space Flight Now
Merci et félicitations à tout le monde.
Ma question s'adresse également à Elon Musk, c'est la première fois que vous envoyez des astronautes avec une Falcon 9 et une Crew Dragon réutilisées.

Bien que ce soit loin d'être la première fois que vous réutilisez un booster dans l'histoire des vols de SpaceX, vous développez rapidement le StarShip pour vous concentrer sur cette réutilisation complète. Alors quelle sera l'utilisation de la Falcon 9, et quel sera son avenir ?
Combien de missions pensez-vous que vous pouvez obtenir d'un booster de Falcon 9 ?

Êtes-vous prêt à pousser les réutilisations jusqu'à ce qu'une casse/panne arrête son exploitation ? En les utilisant pour les missions Starlink par exemple, ou vous envisagez un plateau ou un plafond en termes de nombre de vols pour un booster de Falcon 9 ?

Image officielle de SpaceX - Flickr

Réponse d'Elon Musk
Il ne semble pas y avoir de limite évidente à la réutilisation d'un véhicule et oui, nous avons l'intention de faire voler le booster Falcon 9 jusqu'à ce que nous constations des échecs sur des missions de décrochage.

Nous en parlions, justement en salle de contrôle avec les représentants de SpaceX et de la NASA et nous nous demandions quel est le nombre optimal de lancements pour un nouveau booster avant d'être affecté pour une mission avec équipage : il est probablement bon d'avoir un ou deux vols à son actif.
Je pense que si c'était un avion qui sortait de l'usine, vous voudriez qu'il ait fait un ou deux vols d'essai avant d'embarquer des passagers, donc oui, je pense que deux vols sont nécessaires pour un booster d'équipage.

Nous avons neuf vols sur l'un des boosters, nous allons bientôt avoir un dixième vol avec une mission Starlink et oui, nous en apprenons beaucoup sur la réutilisation des fusées, mais c'est très difficile. En ce moment, la Falcon est la seule fusée partiellement réutilisable qui vole, avec le booster et la coiffe qui reviennent.

Mais nous ne pouvons toujours pas réutiliser l'étage supérieur ou le module de service non pressurisé du Dragon, et donc avec le StarShip, nous espérons pouvoir réutiliser le tout. C'est un point complexe dans la réutilisation des fusées, mais cela fait maintenant 19 ans que nous y travaillons.
Je pense qu'on peut voir que le concept du vaisseau spatial peut fonctionner, c'est juste que c'est une chose difficile à solutionner, et le soutien de la NASA est très apprécié à cet égard.
Je ne sais pas, je pense que ça va marcher.

SpaceX récupère une Falcon 9 pour la 9eme fois.
Neuvième retour au port pour un lanceur Falcon 9 de SpaceX.
Image officielle de SpaceX - Flickr

La parole passe à David Curley de Discovery Channel

Question pour quelqu'un de la NASA ou de SpaceX, Bob avait-il le droit de laisser quelque chose à Megan dans le Dragon Crew ?
Elon, le chemin a été long depuis le début avec les HLS, et tout le reste.
Pensez-vous aller plus vite ou plus lentement que l'objectif fixé ? Je sais que vous avez eu quelques frustrations au début, mais en voyant la situation dans son ensemble, sommes-nous sur la bonne voie ?

La parole passe à Steve Stitch qui répond pour Bob et Megan

Je pense que je vais répondre à la question pour Bob. Je ne sais pas s'il a laissé quelque chose en particulier pour Megan. Il a certainement laissé beaucoup d'amour, de tendresse et de soin pour ce véhicule pendant qu'il le pilotait.

Vous savez pour moi en tant que directeur de programme de l'équipage commercial, c'est plutôt excitant de savoir que Bob a fait voler ce véhicule pour la première fois, l'a testé et l'a emmené faire un tour d'essai, pour sa femme Megan. Elle va pouvoir le prendre pour plus longtemps, c'est plutôt cool de voir les deux voler dans le même véhicule et pour cette première réutilisation.

Réponse d'Elon Musk sur les objectifs
(Elon regarde l'écran qui diffuse les images en direct)
En fait, je ne sais pas si les gens ont vu l'indicateur de zéro-g cette fois, c'est un mignon petit pingouin duveteux qui flotte en zéro gravité en ce moment.
Je ne sais pas s'il y a une photo de ça, mais c'est plutôt mignon...

Ça fait 19 ans depuis la création de SpaceX, il y a au beaucoup d'aventures, des moments difficiles, et beaucoup de bons moments… C'est seulement récemment que je sens que la réutilisation complète peut être réussie rapidement, je n'en étais pas sûr pendant longtemps, mais maintenant j'en suis sûr.

Image officielle de SpaceX - Flickr

Jeff Faust de Space News
Bonjour, question pour Elon Musk, il a fallu des années de développement pour que le Dragon Crew puisse avoir une série de missions réussies comme celle de Crew 2, ce matin ! À quel moment pensez-vous que le Starship sera prêt à transporter des personnes ?

Réponse d'Elon Musk
Je pense qu'on essaie de garder ces réponses pour nous, on est limité à cette mission, mais on peut spéculer… Je ne sais pas, si j'ai tendance à être optimiste en ce qui concerne les calendriers, je dois le reconnaître, mais prenez-le avec des pincettes, je pense qu'il sera prêt à faire voler des gens dans quelques années.

Évidemment, nous devons éviter de faire des cratères, sinon c'est comme si nous allions sur Mars. Ce n'est pas pour tout de suite, il y a du travail à faire, mais les progrès sont rapides. Je pense que si nous accélérons le rythme de l'innovation, il pourrait être prêt dans quelques années.

Image officielle de SpaceX - Flickr

Eric Nyler pour Wired
Salutations, félicitations à tous.
Le sénateur Bill Nelson (Nouvel administrateur de la NASA) a mentionné la date de 2024 pour un atterrissage lunaire grâce à l'HLS, lors d'une audience de confirmation à Capitol Hill, et je me demande si Elon n'est pas un peu fou ou si vous êtes optimiste à ce sujet ?

Réponse d'Elon
Je pense que c'est possible, je pense qu'on va construire beaucoup de fusées et on va probablement en écraser un paquet, mais je peux… je pense que ça arrivera, je pense en 2024. Il est probable que nous visions plus tôt que ça, mais je pense que c'est faisable, oui.

SpaceX amènera les prochains hommes sur la Lune
SpaceX a été sélectionné par la Nasa pour construire l’atterrisseur lunaire du programme Artemis.
Image officielle de SpaceX - Flickr

Camden Hall Titusville
Ma question s'adresse à Elon.
D'où regardiez-vous le lancement ? Étiez-vous dans le LCC (Launch Control Center) comme pour la Demo-2 ou ailleurs ? Merci.

Réponse d'Elon
Oui, j'étais dans la salle de contrôle du lancement, c'est drôle, c'est le même endroit, la même salle de contrôle du lancement d'où les missions lunaires ont été lancées. C'est assez austère, ce sont les mêmes fenêtres, le même verre, c'est difficile de voir la nuit, mais en journée c'est beaucoup plus facile. La vue depuis le toit est bien meilleure que depuis le centre de contrôle du lancement, mais (dans le LCC) vous pouvez voir toutes les données… [Long silence] Je ne sais pas, le futur s'annonce bien, je pense que nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère d'exploration spatiale.


Relu et corrigé par Julie



Join the conversation.